A l’origine un antivol, le simlockage, est un dispositif mis en place par les fabricants sur les téléphones mobiles. Aujourd’hui ce procédé est davantage utilisé par les opérateurs de téléphonie pour décourager les clients à les quitter. L’annonce a été faite récemment : le Simlockage sera bientôt remplacé par un nouveau système antivol. Les fabricants de mobiles tels que HTC, LG, Motorola, Microsoft, Samsung se sont engagés à travailler sur un système commun pour protéger les smartphones en cas de vol. Le principe consiste supprimer définitivement toutes les données du terminal volé. Les fabricants planchent actuellement sur un dispositif qui bloquerait totalement l’utilisation du téléphone et de l’accès Internet et ainsi empêcher les voleurs de réactiver le mobile. Ce nouvel antivol pourrait être développé et mis en service sur tous les terminaux de nouvelle génération qui seraient commercialisés d’ici à l’été prochain en juillet 2015. Apple propose déjà un logiciel sur ses iphones fonctionnant sous iOS 7. Il s’agit de Kill Switch, une fonction que l’on peut traduire littéralement par « antidémarrage ». Samsung étudie de son coté un système de court-circuit intégré dans le système d’exploitation de ses terminaux qui permettrait de rendre totalement inutilisable le smartphone volé à distance. Aux Etats Unis, avec trois millions de mobiles volés pour être revendus sur le marché noir, les autorités souhaitent équiper 97% des terminaux d’ici l’année avec un antivol efficace. Un challenge que les fabricants de mobile fonctionnant sous Androïd devront relever puisque l’on sait qu’ils représentent 80% du marché des smartphones dans le monde.