Alors qu’il dévoile sa montre Galaxy Gear, Samsung veut s’imposer comme un concepteur d’objets high-tech accessoirisés. Cette nouvelle vague répond au besoin de mobilité tout en restant connecté aux réseaux sociaux, à sa boite mails… Le tout avec un maximum de discrétion, mais avec la volonté, clairement affichée, de révolutionner en profondeur la communication mobile tout en la rendant plus intelligente.

Contrairement à son habitude, Samsung n’avance aucunes prévisions de vente. Dans cette affaire, c’est Apple qui se fait devancer, car sa iWatch ne sera pas commercialisée avant un an. On prévoit plus de 60 millions de ventes en 1 an. Ce retard de sortie face à la concurrence, pourrait bien marquer la fin de l’hégémonie Appel dans le domaine.

Premier vendeur de smartphones, Sansumg est maintenant le premier vendeur de « smartwatch ». C’est la suite logique de la miniaturisation lancée par Motorola, qui a mis sur la marché une montre GPS, podomètre, lecteur MP3, capable de répondre aux appels reçus son votre smartphone. Le tout dans la plus grande discrétion et sans le succès commercial escompté. On prévoit pour l’an prochain que 36 millions de montres intelligentes seront vendues. Il faut aussi parler de Sony, qui en juin dernier a commercialisé une montre waterproof permettant de gérer les appels de votre smartphone, qui fait appareil photo, permet la lecture des courriels, en faisant MP3… Là, encore le succès commercial n’est pas au rendez-vous.

Même si Apple continu d’avoir la côte est de suffer sur son image passée, il faut bien admettre que Apple n’imprime plus sa marque dans l’avancée technologique, encore dans la course, il risque de dévisser très rapidement ! Un constat qui se vérifie avec la chute des ventes de -14,1% et une part de marché qui est passé de 60,3% à 32,4%. Un constat suivit par la bourse : le titre Appel est passé de 700 à 494 dollars sur la même période.