Soirée trop arrosée sur la toile, photos peu flatteuses, vidéos taguées sur Facebook… voici un tutoriel « e-réputation » destiné à tout ceux qui souhaitent corriger, voir contrôler ce qui se dit d’eux sur la toile.

Un tiers des recruteurs avouent « googler » les candidats avant un entretien d’embauche et cette pratique ne fait que de se répandre dans la sphère professionnelle où tout le monde veut tout savoir sur tout le monde. Autant le dire tout de suite ce tutoriel a de beaux jours devant lui !

1. Faites un bilan de votre e-réputation : tapez votre « Nom Prénom » dans Google. Analysez les sites agrégateurs d’informations personnelles comme 123people.fr. Consultez les 4 premières pages de google et relevez les pages qui peuvent porter atteinte à votre réputation.

2. Faites la même recherche (Nom Prénom) sur Bing, Yahoo mais aussi sur Google images et Bing images.

3. Établissez une liste de pages (URL) portant atteinte à votre image, à votre e-reputation !

4. Ecrivez un email aux webmasters des sites, des blogs ou des émetteurs de vidéos pour leurs demander de supprimer les informations litigieuses vous concernant. Expliquez leurs votre démarche, ils n’en seront que plus compréhensibles.

5. Vous n’avez pas obtenu gain de cause sur certains sites, demandez à google de dé-référencer la ou les pages qui posent problème. Voici le lien vers google qui permet de « signaler un site web diffamatoire« . Il faut savoir que cette démarche est fastidieuse et la décision finale de dé-référencer ou non la page n’appartient qu’à Google.

6. Noyez votre mauvaise e-réputation par de la réputation positive. Il faut savoir que 80% des internautes ne vont pas plus loin que la seconde page des résultats de Google. Utilisez donc les réseaux sociaux les plus puissants et donc les mieux référencés afin que les premiers résultats de recherche de Google, Bing et Yahoo soient ceux des pages web nouvellement créées et dont vous aurez l’entière maîtrise. Pour cela, ouvrez un compte membre sur Viadeo, les copains d’avant, ziki.com et linkedin.com si vous exercez une profession. Toujours dans cette même démarche qui consiste à « truster » la première page des résultats de google avec le l’information contrôlée, vous pouvez ouvrir des blogs dont le titre des pages commencera par votre Nom/Prénom. Les plus puissants sont là encore les plus connus comme Skyrock, Over Blog ou encore de façon plus surprenante les blogs du site Doctissimo.fr

7. Enfin, si l’ensemble des démarches précédemment citées n’ont pas été suffisantes, il ne vous reste plus qu’à faire appel à des professionnels de l’e-réputation. Mavieprivee.com est un service gratuit qui prend en charge la suppression de 5 documents litigieux. Le site français reputationsquad.fr et son homoloque américain reputationdefender.com envoient des rappels à la loi puis des menaces de poursuites à partir de 9,90€ pour le premier cité et 99 € /an pour le second.

Help e-réputation

Quelques règles à respecter pour une  e-reputation maitrisée sur Facebook :

- Jamais d’infos personnelles tu ne donneras sur Facebook : ni adresse postale ni numéro de mobile.

- La « confidentialité » tu maitriseras : aller dans « paramètres » puis « confidentialité » afin de bien décider de qui aura accès à tes infos. Il est conseiller de décocher la case « créer un profil public » qui est très, voir trop bien, référencé par google.

- Maitriser tes photos tu feras :  en parametrant des alertes dans le menu « confidentialité » afin d’être prévenu quand des photos ou vidéos vous désignant sont « taguées », à savoir circulent.

Pour en savoir plus :

http://www.e-reputation.org/