Tout le monde le sait, les jeux vidéo sont de simples divertissements, et c’est aussi un moyen de faire passer un message. Mais parfois ce message peut susciter des polémiques, de GTA à Resident Evil 5 en passant par Postal et Doom, certains jeux ont parfois fait scandale sans même le vouloir.

Voici notre tour d’horizon des 6 jeux connus, mais ayant fait scandale.

  1. Grand Theft Auto (GTA)

    On commence avec la fameuse série des GTA, Grand theft auto. A sa sortie en 1997, le jeu a eu un succès énorme, vous pouviez incarner un gangster qui vole des voitures, qui fait des trafics d’armes, de drogue, etc… Le scandale a commencé à naître, le jeu étant jugé comme immoral et violent.
    Depuis, le jeu n’a cessé de continuer dans cette voie là, tout en profitant du scandale pour faire sa pub.

    gta_gun

  2. Postal²

    On continue avec Postal, un jeu un peu trash qui est sorti en 1997. Il a été jugé d’immoral à cause des actions que l’on peut exécuter dans le jeu. Mais il est resté dans l’anonymat jusqu’à la sortie du deuxième opus, Postal², encore plus trash !
    Vous pouvez désormais uriner sur vos victimes, brûler les gens, leur découper la tête à la pelle, tuer des chats, et vous pouvez accomplir beaucoup d’autres actions trash et immorales.
    C’est d’ailleurs pour ces raisons que le jeu a été interdit à la vente en Europe, en Australie et au Canada. Ce jeu est souvent cité en exemple en matière de jeux immoraux, mais les développeurs soutiennent qu’il est tout à fait possible de finir le jeu sans pour autant avoir recours à ces actions un peu déplacées !

    postal2

  3. Manhunt

    On continue avec Manhunt, littéralement « Chasse à l’homme ». Développé par Rockstar, les créateurs de GTA, Manhunt est un jeu où vous incarnez un tueur en série poursuivi par des hommes armés, le but étant de les tuer avec tout ce qui nous passe sous la main (sac en plastique, fourchette, couteau de cuisine, verre brisé, …).
    Le jeu a été retiré de la vente au Royaume-Uni en 2004 suite au meurtre d’un jeune britannique par son ami qui était obsédé par le jeu en question. Ce retrait de vente s’est inscrit dans une vague d’interdictions autour du jeu, notamment au Canada, en Australie et en Allemagne.

    manhunt

  4. Doom 3

    Et voici l’un des jeux les plus connus dans le monde des FPS, Doom 3. Vous devez sûrement connaître ce jeu, qui vous plonge dans un univers particulier nous mettant en scène face à des aliens, des monstres déformés, des démons et même le Diable en personne.
    Ce n’est que le troisième opus qui va susciter une polémique, dont la principale raison réside dans les nombreuses références au diable et au satanisme.
    Une pétition a même été lancée sur le net à l’époque, pour que Doom 3 soit purement et simplement interdit à la vente. Plus de 7000 personnes avaient signé à l’époque, et accusaient Doom 3 d’être le responsable d’un éventuel « nouveau Columbine », en référence au massacre du lycée de Columbine).
    Malgré tout, Doom 3 est quand même sorti dans le commerce.

    doom3

  5. Resident Evil 5

    Resident Evil 5, a été confronté à un autre problème que les jeux précédents. Certes ce jeu n’est pas considéré comme immoral, mais plutôt comme raciste.
    En effet, l’histoire de Resident Evil 5 se déroule en Afrique, et le but du jeu est de tuer tous les zombies africains, qui sont tous noirs…
    Des zombies noirs, voilà qui semble être bien assez pour Capcom d’écoper de lourdes accusations de racisme.
    Finalement, Capcom a intégré un nouveau personnage à la dernière minute, un personnage noir qui accompagne le héros. Et bien évidemment, certains zombies à peau blanche ont été ajoutés.

    12350_resident_evil_5_wii_edition-v3

  6. Clodogame

    Et on termine avec Clodogame, qui, comme son nom l’indique vous permettra d’être dans la peau d’un SDF. Vous en avez peut-être déjà entendu parlé, puisqu’il a fait un gros buzz sur le net.
    A la manière d’Ogame et de Travian, Clodogame est un jeu par navigateur, et il vous permet de faire évoluer votre SDF, de mendier, de gagner des sous, de créer une bande et même de gérer son taux d’alcoolémie.
    Même s’il y a près de 130 000 personnes inscrites sur le site, le principe du jeu est critiqué par les médias et plusieurs associations, voire aussi le gouvernement lui-même.

    clodogame