En juin 2010, le patron d’Apple, Steve Jobs mettait les pieds dans le plat en déclarant que Flash a fait son temps et qu’Html 5 c’est l’avenir ! Les 1er et 7 juillet derniers, Yahoo puis You Tube annonçaient la nouvelle version de leurs applications, le premier pour Iphone et l’autre pour Android, à base de langage Html5. La révolution html serait-elle arrivée ?

Petit rappel : html, c’est le langage qui sert à programmer les pages web. Souvent, on s’en passe bien puisqu’on utilise des applications qui codent à notre place. Mais les développeurs web, eux, n’y coupent pas. Avec html 5, ils vont pouvoir s’amuser : première innovation, des balises qui permettent d’inclure des vidéos dans les pages sans utiliser un programme comme Flash. Autres nouveautés : le « canvas », qui permet d’intégrer des dessins plus facilement, la fonction drag&drop et des nouvelles « API » (interfaces de programmation) dont l’une en particulier permettra de gérer la géolocalisation. Car les concepteurs d’html 5 ont bien sûr pensé aux usages high tech depuis votre portable !

L’objectif du W3C

Le consortium international, qui a conçu le langage html 5 depuis mars 2007 après avoir repris le projet du groupe de travail WHATWG – non c’est pas un gros mot -, c’est de donner plus de possibilités aux programmeurs et d’enrichir les fonctions des navigateurs. Avec une idée forte : avoir une structure de page web plus simple. Au final, cela doit faciliter le travail de tous : les robots de Google pour le référencement, les systèmes de synthèse vocale et les développeurs. Ces derniers, grâce aux nouvelles balises vidéo et audio, pourront se passer de Flash, et en théorie ils travailleront plus efficacement ! Ils devront toutefois se former à la flopée de nouveautés et surtout vérifier la compatibilité des différents navigateurs avec html 5.

Flash / html 5 : un faux combat

Les possesseurs d’Iphone le savent : Flash ne fonctionne pas avec les mobiles d’Apple et c’est d’ailleurs pour ça que Steve Jobs a pris parti pour html 5. De leur côté, les adeptes de Flash prennent un malin plaisir à pointer les faiblesses d’html 5 : le codec vidéo n’a toujours pas été choisi et il faudra plus de 20 ans avant que les navigateurs fonctionnent avec toutes les nouveautés html 5. Mais prenons un peu de hauteur et écoutons ce qu’en pense le spécialiste Fred Cavazza. Il est formel : Flash a de beaux jours devant lui et les deux sont complémentaires.

Nouveaux métiers, nouveaux usages ?

Mission : créer des interfaces web cohérentes et efficaces. Nom du job : architecte front-office. Voici un exemple de métier qui pourrait se développer avec html5.

Pour ce qui est des nouveaux usages on peut déjà tester mais il faut un Iphone, un mobile Android ou alors un navigateur Opera ou Safari récent. Vous êtes encore sur Explorer 5 ? On vous l’avait dit, html 5 c’est pas pour tout de suite !

Et vous qu’en pensez-vous ? Avez-vous testez ?