On l’attendais depuis tellement longtemps, que l’arrivée du recommandé électronique ne fait même pas la « une » de l’actuali

lettre recommandée electronique

Pourtant, l’envoi d’un recommandé avec accusé de réception, est aujourd’hui aussi rapide et simple qu’un courriel. Encore, aujourd’hui, pour adresser un courrier avec « accusé de réception », il faut se rendre dans un bureau de Le Poste, attendre bien sagement son tour dans une fille d’attente plus ou moins longue, avant d’accéder à un guichet afin de donner l’envoi accompagné d’un bordereau dont vous avez préalablement remplit les champs obligatoires. Cette tâche mobilise un de vos collaborateur qui pourrait se consacrer à une autre activité plus productive. Il ne faut pas perdre de vue que l’envoi avec AR sous entend un délai par rapport à la date d’envoi, et par rapport à celle de réception. En cas de litige, chacun sait que les dates, mais aussi l’heure, sont sujet à des débats juridiques. Il existe aussi une autre formule, plus confidentielle, qui consiste à saisir de façon numérique le texte de l’envoi sur son PC, puis de l’adresser à La Poste, charge à elle de l’imprimer, de la mettre sous pli et de l’acheminer par son réseau au destinataire.

La nouveauté, c’est l’offre e-velop. Rapide, simple, elle est 100% numérique. Il suffit de se connecter depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Vous rédigez le texte de votre recommandé dans la fenêtre de saisie, ou vous insérez votre « copié-collé ». En quelque clics, vous envoyez un document 100% numérique. Une fois l’opération d’envoi effectué, le destinataire reçois une notification sur son écran, il a le choix de refuser ou d’accepter le document.

En matière des gestion, la facturation est simplifiée : une seule facture remplace les justificatifs différents…

Au niveau de légalité de cette e-velop, cette dernière répond à la législation en vigueur (article 1369-8 du Code Civil et du décret 20111-144 du 2 février 2011). L’opérateur se doit donc de respecter l’ensemble des contraintes légale, ce qui fait de l’e-velop une offre certifiée. Pour l’expéditeur, la preuve de l’envoi réside dans la preuve de dépôt et dans le statut (réclamé, accepté, refusé) qui est adressé à l’expéditeur par l’opéra-bouffe, sous la forme d’un e-mail et sur le suivit en ligne mentionnant l’heure et la date du dépôt du message sur le site de l’opérateur, accompagné du refus ou de l’acceptation. Côté sécurité, elle est sécurisée du fait que presque instantanée, elle n’a pas besoin de garanties habituelles comme la perte, le vole, du fait qu »elle est dématérialisée. A cela, il faut ajouter le fait que les différents messages d’erreurs : boite pleine, inexistante… s’affiche presque en temps réel, ce qui permets d’anticiper les traditionnels « NPAI » chers à la Poste. L’e-velop permet d’authentifier les destinataire par trois canaux : le SMS, l’appel vocal et le courriel. Côté coût, l’opérateur du service 100% numérique sont inférieurs à ceux en cours par la voie postale. Les coûts affranchissement, n’existent pas, et les collaborateurs de l’entreprisse peuvent se consacrer à des taches productives. L’usage de ces envois AR est écologiques : pas d’encre, pas de papier…