Que ça soit dans le domaine des courses de chevaux, du sport ou du poker, l’addiction au jeu est un véritable problème social qui peut concerner tous les joueurs. La lutte contre l’addiction aux jeux en ligne était l’une des principales raisons qui a poussé les législateurs à réguler le marché des jeux en ligne. En effet c’est pour protéger les joueurs français de l’addiction sur les sites illégaux que l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne a été mise en place en 2010. Pour bon nombre de joueur miser de grosses sommes d’argent peut sembler anodin mais lorsque parier devient une pulsion incontrôlable, cela devient grave. Un joueur est considéré comme accro au jeu lorsque pour lui parier n’est plus un divertissement et qu’il dépense sans limite dans l’espoir de se « refaire ». Le profil type du joueur en ligne pathologique est un homme de 45 ans qui fait en général des paris sportifs (48% des joueurs pathologiques). Chez les jeunes joueurs compulsifs, en revanche, ce sont les joueurs de poker en ligne dont le taux s’élève à 25%.

Le site Adictel reçoit de nombreux appels de joueurs compulsifs

On peut se demander si l’ouverture des marchés de jeux d’argent en ligne a fait gonfler le nombre de joueurs pathologiques. Ce n’est pas si évident à mesurer affirment les observateurs. Adictel, le centre de prévention contre l’addiction, qui travaille en étroite collaboration avec les opérateurs de jeux en ligne légaux, affiche un chiffre important : 600 000 personnes sont dépendantes au jeu d’argent. Le centre fournit une aide aux joueurs. Ces derniers ou leurs proches peuvent appeler au numéro de téléphone gratuit. Adictel suit les joueurs pathologiques, les écoute et leur permet de mettre en place une procédure qui consiste à s’interdire de jouer.

Le plus important pour se prémunir de l’addiction au jeux d’argent et plus particulièrement aux jeux d’argent en ligne, c’est de se fixer une limite d’enjeux qui est d’ailleurs une des regles de poker que tous joueurs devrait respecter à la lettre, et ce, quel que soit le domaine de jeu.