The Elders Scrolles, jeu de rôle sur PC sorti le 11 novembre, développé par Bethesda, été très attendu par les aficionados de la série The Elders Scrolls. La cinquième saison de cette saga surprend et rassemble autant les habitués que les nouveaux venus.

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici le contexte de l’histoire. Le joueur est plongé dans la Province de Bordeciel, au pays de , un lieu froid et brutal, 200 ans après le précédent volet. Plongé dans une guérilla civile, l’élu qui doit sauver la situation est Dovahkiin, le fils de Dragons. Autrement dit, c’est vous !

Des modifications dans la refonte du jeu ont surpris les plus férus. Mais la richesse et la liberté des initiatives laissées aux joueurs dans la topographie du jeu sont finalement appréciées. Skyrim est une aventure mythologique au pays des dragons qui laisse le sentiment d’une grande liberté d’actions dans un choix de lieux qui semblent infinis.

En ce qui concerne le jeu à proprement dit, le connaisseur ne verra que ce qui aura changé, voire manquer. Par exemple le choix de l’avatar se fait en quelques minutes, contrairement aux versions précédentes, où la construction de votre personnage faisait partie intégrante du jeu. Les montées de niveau du jeu se font en choisissant des compétences parmi les 18 constellations. A chaque seuil franchi, il vous faudra désormais choisir une des trois valeurs à augmenter : énergie vitale, mana ou vigueur. Mais les habitués reconnaitront que ce jeu laisse la possibilité et la liberté des choix stratégiques et des lieux. Le scénario initiatique permet au joueur se faire sa propre expérience en poursuivant d’innombrables quêtes.

Du point de vue du graphisme, les effets visuels sont appréciés. Ainsi paysages nordiques s’enchainent avec brio et variété et les personnages témoignent d’une certaine amélioration graphique sur les animations.

Pour finir bons nombres des sites de jeux vidéo spécialistes donnent une très bonne note à The Elders Scrolles 5. Ce qui prouve que Bethesda ne s’essouffle pas et possède plus d’une idée dans sa besace pour créer des suites surprenantes de la saga à The Elders Scrolles.