Dans l’émission « Questions de génération » diffusé le 20 janvier 2010 sur France4, Frédéric Mitterrand donne son avis sur les blogs: de « vrais dangers ».

« On peut dire n’importe quoi avec un air de vérité, on signe Zorro, on signe n’importe quoi, et on arrive pas vraiment à vous retrouver. [...] Quand c’est reprit reprit reprit, ça devient une information, c’est à dire que ça passe de l’intox à l’information. Et là, il n’y a pas vraiment de moyen de savoir ce qui est vrai et ce qui est faux.

Regardez par exemple, Tiger Woods [...] a été démoli par une vague de blogs gigantesque. On a dit beaucoup de choses sur lui, qui évidemment étaient fausses. Bon il y avait des choses vraies, mais après on a fait l’amalgame, on a rajouté rajouté, et finalement on l’a démoli comme ça, c’est quelque chose qui ressemble un peu à ce qu’étaient les lettres anonymes autrefois: il y a une impunité.

[...] je voudrais qu’on développe une éducation sur internet. »

Attention Mr Mitterrand, il ne faut pas confondre l’anonymat et l’information fausse. Il y a plusieurs cas possible pour ces cas d’informations erronnées:

  • Probable: Les blogueurs ne sont tout simplement pas formés pour être journaliste. Et un journaliste le sait: il faut vérifier ses sources avant de les rediffuser. Les blogueurs agissent souvent en tant qu’amateurs passionnés, non en tant que professionnel du métier.
  • Très probable: Pour le cas de Tiger Woods, ce n’est qu’un buzz. Quelque chose vrai ou non qui fait plaisir aux gens. On s’en fout de la vérité, on veut des visiteurs.

Le problème c’est qu’un buzz viral c’est comme une grippe H1N1, ça se répand tellement vite qu’on a pas le temps de connaitre le porc qui a contaminé tout le monde.

Source: Guim